Et soudain tout change, de Gilles Legardinier

21.6.17




388 pages

Genre : Contemporain

Editions : Pocket

Année d'édition : 2015

Prix : 7,80 €

Note : 





Synopsis

Pour sa dernière année de lycée, Camille a enfin la chance d'avoir ses meilleurs amis dans sa classe. Avec sa complice de toujours, Léa, avec Axel, Léo, Marie et leur joyeuse bande, la jeune fille découvre ce qui fait la vie.
A quelques mois du bac, tous se demandant encore quel chemin ils vont prendre. Ils ignorent qu'avant l'été, le destin va leur en faire vivre plus que dans toute une vie... Du meilleur au pire, avec l'énergie délirante et l'intensité de leur âge, entre espoirs démesurés, convictions et doutes, ils vont expérimenter, partager et se battre. Il faut souvent traverser le pire pour vivre le meilleur...


Mon avis

Suite à ma relecture du premier tome de Multiversum, qui m'avait laissée mitigée, puis de 13 reasons why, une lecture bouleversante, j'avais besoin d'un réconfort et d'une valeur sûre. Et donc, sans aucune hésitation je me suis tournée vers Et soudain tout change de Gilles Legardinier, un auteur français dont j'ai pu lire deux de ses livres (Demain j'arrête ! et Complètement cramé !) que j'avais beaucoup aimé, touchée par son humour, son style d'écriture et la justesse de ses mots.

Dès les premières pages, l'auteur donne le ton et nous promet une histoire riche en aventures, en rebondissements et en émotions. Et c'est réussi, comme à chaque fois !

Dans Et soudain tout change, nous rencontrons Camille et ses amis, qui se connaissent depuis de nombreuses années et sont soudés comme les doigts de la main. Ils ne vont pas hésiter une seule seconde lorsque l'un deux se met dans une situation difficile. Et cela peut amener à des situations plutôt drôles. Ce sont des personnages attachants (et il n'y a pas que les jeunes, certains adultes le sont aussi), hauts en couleur que l'on aimerait côtoyer.

Durant ma lecture, j'ai eu l'impression de faire partie de cette bande de potes et de les connaître depuis un long moment. Le lecteur suit ces jeunes lycéens dans leur quotidien, leurs aventures et cela m'a donné envie de retourner au lycée. ^^

Cette lecture apporte des réflexions sur la vie, l'amitié et l'amour, de l'humour mais également des moments difficiles pour les personnages. Les moments joyeux se mélangent à la tristesse. Ce mélange est parfait et permet au lecteur de passer un agréable moment.

En ce qui concerne la plume de l'auteur, celle-ci est superbe. Je me laisser porter par le récit. Je vis l'histoire, sans me poser de questions. Et j'adore !


Avez-vu déjà lu un livre de Gilles Legardinier ? Si ce n'est pas fait, je vous conseille fortement de le faire ! 😉

13 reasons why, de Jay Asher

14.6.17



284 pages

Genres : Contemporrain, Drame, Jeunesse, Young adult

Editions : Albin Michel

Collection : Jeunesse - Litt'

Date d'édition : Avril 2017

Prix : 14,50 €

Note : ---




Synopsis

« J'espère que vous êtes prêts, parce que je vais vous raconter l'histoire de ma vie. Ou plus exactement, la raison pour laquelle elle s'est arrêtée. Et si vous êtes en train d'écouter ces cassettes, c'est que vous êtes l'une de ces raisons. »

En entendant ces mots, Clay Jensen croit à une erreur, il n'a rien à voir dans la mort d'Hannah Baker. D'abord choqué, il erre dans la ville endormie, suspendu à la voix de son amie. Et ce qu'il va découvrir va changer sa vie à jamais.


Mon avis

Comme beaucoup de personnes, j'ai entendu parler pour la première fois de 13 reasons why au moment ou Netflix sortait la série, du même nom. Les sujets comme le harcèlement scolaire sont de plus en plus fréquents dans la littérature (du moins c'est mon impression) mais ils ne m'intéressaient pas plus que ça. Mais après avoir regardé la vidéo de Nine, j'ai tout de suite été convaincue. Mais avant de regarder la série, il me paraissait logique de lire le livre.

Et maintenant... Qu'est-ce que je peux vous dire concernant cette lecture ? Je ne saurai même pas vous dire si j'ai aimé ou non. En fait, non. Il me paraît impossible de dire que l'on a aimé ou détesté cette histoire, et même d'attribuer une note. Comment éprouver un de ces sentiments pour une histoire aussi touchante que difficile ? Si je vous dit qu'il n'est pas facile d'écrire cette chronique, vous me croyez ?

Durant cette lecture, nous rencontrons de nombreux personnages (j'ai d'ailleurs eu quelques difficultés à retenir les prénoms et à me rappeler qui était qui) mais les seuls que nous apprenons vraiment à connaître sont Hannah et Clay, de deux manières différentes : Hannah par l'intermédiaire des cassettes qu'elle a enregistrées et Clay, que nous suivons pendant qu'il écoute ces treize cassettes. D'ailleurs, la durée de l'histoire correspond au temps d'écoute de Clay mais cela n'empêche pas d'assister à des sauts dans le temps de plusieurs mois, voire de un an en arrière.

J'ai trouvé que les personnages étaient bien travaillés, notamment Hannah et Clay. Quant aux autres, c'est-à-dire les lycéens, ils n'ont pas échappé à certains clichés... Et les adultes dans tout ça ? Ils sont très peu présents. Je ne l'avais pas relevé au moment de ma lecture, et c'est en écrivant ces lignes que je m'en suis rendue compte. D'un côté, je trouve cela dommage qu'ils soient si peu présents mais d'un autre, je trouve que c'est logique. J'ai l'impression que l'auteur a fait ce choix afin de montrer que les adultes (parents ou enseignants) peuvent manquer d'implication dans un sujet aussi difficile que celui du harcèlement. Alors qu'il devrait en être autrement. (Loin de moi l'idée de faire une généralisation. Parler d'un tel sujet à ses proches ou a des adultes de son entourage n'est pas une chose aisée.) J'ai d'ailleurs été choquée par le comportement de certains enseignants dans 13 reasons why. Ces derniers n'ont pas été assez perspicaces et donnent l'impression qu'il se rendent compte de certaines choses (ou pas d'ailleurs) et qu'ils ne donnent pas leur maximum pour aider la personne qui est en souffrance.

A la fin de cette lecture très poignante, j'ai été submergée par diverses émotions : confusion, tristesse, frustration, colère, ou encore de l'incompréhension face à certaines scènes où Hannah se laissait faire. Je n'arrêtais pas de me dire : « Mais pourquoi tu ne réagis pas ? Pourquoi ?! ». Et puis j'ai compris l'effet boule de neige dont parle Hannah. A la fin, la boule de neige est si imposante et importante que la personne n'a pratiquement plus assez de force pour y faire face et se battre.

Malgré l'impression d'avoir écrit une chronique bancale, j'espère vous avoir convaincus de lire cette histoire, certes difficile, mais tellement importante. C'est une lecture à mettre dans toutes les mains (à partir d'un certain âge tout de même, car certaines scènes sont particulièrement difficiles). Il est important d'évoquer le sujet du harcèlement et d'en faire une prévention. Et si une personne vous parle d'un sujet compliqué pour elle, qu'elle vous tend une perche, écoutez-la.


« Nul ne peut savoir avec certitude l'impact qu'il a sur la vie d'autrui. La plupart du temps, nous n'en avons même pas la moindre idée. Ce qui ne nous empêche pas de continuer comme si de rien n'était. »

Multiversum - tome 1, de Leonardo Patrignani

7.6.17




329 pages

Genres : Fantastique, Jeunesse

Editions : Gallimard Jeunesse

Année de parution : 2013

Prix : 15 €

Note : 





Synopsis

Alex vit en Italie, Jenny en Australie. Ils ne se sont jamais vus pourtant ils se connaissent depuis toujours, unis par un lien télépathique très fort. Le jour où ils cherchent à se rencontrer, ils découvrent qu'il existe une infinité d'univers parallèles et que la réalité qui les entoure n'est qu'une de ces multiples dimensions. Parviendront-ils à se rejoindre tandis que leur destin semble lié à celui, inéluctable, de la Terre ? Existe-t-il un monde où vivre leur amour ?


Mon avis

Fin 2013 / début 2014, je me lançais dans la lecture du premier tome de la saga Multiversum. Ayant trouvé cette histoire intéressante et intrigante, je n'ai pas attendu pour continuer ma lecture avec le deuxième tome : Memoria. Et puis je me suis arrêtée là, le troisième et dernier tome étant sorti un an plus tard et n'ayant jamais eu l'occasion (ou l'envie ?) de me replonger dans l'univers.

Il y a quelques mois, j'ai eu envie de faire du tri dans ma bibliothèque et de continuer ma lecture des sagas que je n'avais pas encore terminées. Multiversum est l'une d'entre elles. Le troisième tome est dans ma PAL depuis un an et demi, mais la lecture du premier et deuxième tomes remonte à trois ans maintenant et je ne me voyais pas lire le dernier tome avec aucun (ou très peu) de souvenirs (vive la petite mémoire !). J'ai donc voulu faire une relecture des deux premiers tomes.

Avant de commencer ma relecture de ce premier tome, mon souvenir de celui-ci était que j'avais apprécié l'histoire et que j'avais passé un agréable moment, mais sans plus. Maintenant mon avis a bien changé. Cette relecture m'a permis de relever les défauts que je n'avais pas vus lors de ma première lecture (et qui pourtant sautent aux yeux). Sur Livraddict, j'ai revu ma note à la baisse...

Concernant l'histoire, celle-ci se déroule dans les années 2010. Nous rencontrons Alex et Jenny, deux adolescents de 16 ans, qui se connaissent depuis des années, grâce à un lien télépathique qui les unis. Alors qu'ils essaient de se rencontrer pour la première fois, ils apprennent qu'une apocalypse est inévitable et qu'ils sont les seuls à pouvoir sauver la Terre.

Si le thème de l'apocalypse était assez récurrent durant une période, il me semble que les héros de ce type d'histoire étaient plus souvent responsables d'un groupe d'individus, d'une ville ou encore d'un pays. Mais alors deux adolescents de 16 ans qui ont un destin étroitement lié à la Terre, et sont donc susceptibles de la sauver, je trouve ça un peu exagéré. Surtout pour deux jeunes qui se veulent être plus matures qu'ils n'y paraissent.

D'ailleurs, parlons des personnages ! Je n'ai ressenti aucun attachement pour Alex et Jenny, que j'ai trouvé très peu développés. Malgré le fait que l'auteur nous fait part de leurs émotions, je n'ai pas réussi à me sentir proche d'eux, notamment de Jenny qui, a plusieurs reprises, m'a fait lever les yeux au ciel. Le seul personnage qui s'en est plutôt bien sorti est Marco, le meilleur ami d'Alex. Ses émotions sont beaucoup plus présentes et fortes et il a une histoire touchante.

Et sans surprise (et puis c'est annoncé dans le synopsis) : il y a une romance ! Comme par hasard... J'ai trouvé que cette « histoire d'amour » (entre guillemets car pour moi, ce n'en est pas une) était de trop et exagérée. La romance fait très jeunesse (et un peu niaise, il faut l'avouer) et pour moi, elle ne colle par avec le reste de l'histoire, l'univers, qui est complexe. Peut-être que l'auteur a souhaité mettre en place cette romance afin que l'histoire soit moins complexe et plus digeste, mais je ne suis pas vraiment convaincue.

L'histoire, quant à elle, est décousue. L'univers étant complexe et riche, beaucoup d'informations nous sont révélées mais parfois, sans explications. Même si le lecteur peut compléter le puzzle en même temps que les personnages principaux, il est assez compliqué de ne pas se perdre. D'autant plus que j'ai l'impression d'avoir trouvé quelques incohérences... Ou est-ce que j'ai mal compris quelque chose ?

Malgré de nombreux rebondissements et de nombreuses révélations, il y a eu des périodes durant ma lecture où j'avais de la peine à rester concentrée sur l'histoire, je trouvais qu'il y avait des longueurs. Et pourtant, l'histoire va assez vite. Si je ne me trompe pas, le premier tome se déroule sur quelques jours, voire une ou deux semaines. J'ai laissé traîner cette lecture pendant plusieurs semaines...

Pour terminer, je dirai que je suis mitigée face à cette relecture. Malgré un sujet très intéressant et plein de potentiel, ce premier tome à des défauts à plusieurs niveaux. Cette lecture fut assez longue et j'en viens à me demander si je vais continuer ma lecture de cette saga... Mais d'un autre côté, la fin de l'histoire m'intrigue. Je vais donc laisser passer quelques lectures entre ma relecture de ce premier tome et celle du second. Ça va me laisser un peu de temps pour digérer ! ^^


Avez-vous lu Multiversum ? Vous avez continué ou abandonné ?