La Gloire de mon père, de Marcel Pagnol

11.8.15






217 pages

Genre : Autobiographie

Editions : Editions de Fallois

Date de parution : février 1990 (première parution : 1957)

Note : 






Synopsis

Marcel Pagnol raconte, en qualité de témoin, les personnages de son enfance et la vie dans la famille d'un instituteur d'Aubagne, qui va s'animer avec la location d'une bastide dans la garrigue de l'arrière-pays marseillais où ils vont passer les grandes vacances. Cette villa dont rêve Marcel depuis toujours, se nommera la Bastide neuve, il y passera les plus beaux jours de sa vie.

On y voit comment le petit Marcel parvient à épanouir peu à peu sa personnalité, celle d’un fils aîné de Provence, passionné par la lecture et les aventures dans les collines, partagé entre son amour exclusif pour la belle couturière, éternelle jeune fille incarnée par Augustine, qui sera une mère tendre et discrète, et l’admiration pour son père, Joseph le maître d’école, anticlérical et anti-alcoolique, mais profondément humain. Il ne deviendra complètement son héros qu’en lui prouvant qu’il aime autant que lui ses chères collines, glorifié par un exploit de chasse. L’enfant se débat entre ses rêves et les découvertes parfois angoissantes de la réalité du monde où il vit : les adultes peuvent aussi mentir...


Mon avis

J'ai toujours aimé regarder les films La Gloire de Mon Père et Le Château de Ma Mère, du réalisateur Yves Robert, et c'est avec plaisir que j'ai retrouvé des passages du premier film, et que j'en ai découvert d'autres, que je ne connaissais pas, comme celui de la fourmilière, qui m'a fait sourire.

La seule chose négative dans ce livre, c'est les quinze premières pages. Celles-ci m'ont parue très longues. En effet, l'auteur commence son histoire en nous présentant le contexte : où il est né, sa famille, ainsi que les professions de certains membres de la famille. Et c'est là que ça coince. Même s'il est important de mettre en place le contexte, j'ai trouvé que Marcel Pagnol s'attardait trop sur certaines personnes (que nous ne recroisons même pas dans la suite de l'histoire) et sur des professions. Pour moi, certains éléments sont de trop.

Malgré cela, j'ai apprécié de me replonger dans ce premier chapitre de l'enfance de Marcel Pagnol. C'est un garçon attachant, intelligent, plein de malice et très farceur. En bref, c'est une lecture agréable, avec laquelle j'ai passé un bon moment.


Bonne soirée :)

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Merci pour vos petits mots ♥