La Passe-Miroir - tome 1 : Les fiancés de l'hiver, de Christelle Dabos

23.12.18



519 pages

Genres : Fantasy, Young Adult

Editions : Gallimard 

Collection : Jeunesse

Année de parution : 2013

Prix : 18 €

Note : 




Synopsis

Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l'arche d'Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d'un complot mortel.


Mon avis

La Passe-Miroir est une saga qui me tentait depuis un long moment. Depuis sa sortie en librairie, cette saga a fait beaucoup parler d'elle tant les avis étaient positifs. De quoi éveiller ma curiosité. Cependant, je n'osais jamais me procurer le premier tome, par peur de mettre la barre trop haute et d'être déçue à la fin de ma lecture. Et puis en début d'année, j'ai craqué. J'avais envie de m'offrir un livre et sans vraiment réfléchir, je me suis dirigée vers Les fiancés de l'hiver. Dix mois plus tard, je lis enfin ce livre et c'est la révélation.

Au premier abord, l'histoire peut paraître dense et longue (en même temps, difficile de penser le contraire vu que c'est une brique de plus de 500 pages !) mais en fin de compte, tout paraît si simple durant la lecture. Certes, l'autrice a créé un univers riche de par sa géographie, les cultures, les croyances, les codes sociaux ainsi que les personnages, et cela peut faire beaucoup d'informations à assimiler et à retenir, mais croyez-moi, ça passe comme une lettre à la poste ! La plume de Christelle Dabos est si fluide et agréable que je n'avais aucun mal à m'imprégner de l'histoire et à imaginer les personnages et les différents lieux, qui sont d'ailleurs époustouflants ! À aucun moment, je n'ai eu l'impression qu'il y avait des longueurs ou que le rythme s'essoufflait. J'ai même eu plus l'impression de lire un roman de 200 pages plutôt que de 500. Comprenez donc que pour moi, ce livre était trop court à mon goût. J'en voulais plus !

J'ai été happée par l'histoire dès les premières pages et je n'arrivais plus à m'arrêter de lire. Sous les airs de romance se cache un récit rempli de mystères et de complots. Chaque personnage a son rôle à jouer et il est difficile de savoir lequel parmi eux est le plus digne de confiance ou celui dont il faut se méfier. L'autrice sème le trouble et je me laisse facilement prendre au jeu. Et j'adore ça ! Chaque description, chaque moment de narration a son importance, aucune fioriture, aucune longueur. Chaque élément apportait quelque chose à l'histoire pour la faire avancer et afin de mieux comprendre les enjeux.

En ce qui concerne les personnages, j'ai adoré Ophélie à laquelle je me suis identifiée, car nous avons quelques points en commun. J'ai également apprécié Thorn malgré sa froideur. Il m'a surprise à de nombreux moments et je dois dire que j'ai hâte d'en savoir plus sur lui. Je pense qu'il n'a pas fini de m'étonner. Et puis, le couple (si on peut appeler ça un couple au stade du premier tome) qu'il forme avec Ophélie me plaît bien. Ils sont si différents tous les deux et pourtant, je sens que quelque chose les rapproche.

Au cas où vous ne l'auriez pas encore compris, j'ai vraiment adoré ma lecture qui est même un coup de cœur ! Qu'il s'agisse de l'intrigue, des lieux ou des personnages, tout est génial à mes yeux. Après avoir refermé ce premier tome, je n'avais qu'une seule envie, me jeter sur la suite (que je n'ai pas haha). Mais comme le quatrième tome se fait désirer (Christelle Dabos serait apparemment en train de finaliser l'écriture), je vais faire en sorte d'espacer mes lectures des prochains tomes afin de ne pas avoir à attendre trop longtemps ce quatrième et dernier livre. En tout cas, si vous n'avez pas encore découvert l'histoire d'Ophélie, je vous conseille fortement de le faire ! 

Cette chronique est la toute dernière de l'année 2018 puisque je vais mettre le blog en pause durant les fêtes de fin d'année. Entre les journées en famille et les nombreux repas, le programme va être assez chargé (une grande partie de ce programme sera consacrée à la digestion de toute cette nourriture). Je ne sais même pas si j'aurais le temps de lire, c'est vous dire... ^^

Je vous retrouve donc en Janvier et en attendant, je vous souhaite de passer de jolies fêtes de fin d'année ! Soyez gâté·e·s, mangez bien, riez beaucoup, soyez heureux·ses. Des bisous !

🎅🎄✨😘

Le Nibelung - tome 1 : Le Carnaval aux Corbeaux, d'Anthelme Hauchecorne

19.12.18




Format ePub

Genres : Fantastique

Editions du Chat Noir

Année d'édition : 2017

Prix : 5,99 €

Note : 





Synopsis

Ludwig grandit à Rabenheim, un petit bourg en apparence banal. Claquemuré dans sa chambre, il s’adonne au spiritisme. À l’aide d’une radio cabossée, il lance des appels vers l’au-delà, en vue de contacter son père disparu. Jusqu’à présent, nul ne lui a répondu… Avant ce curieux jour d’octobre.

Hasard ? Coïncidence ? La veille de la Toussaint, une inquiétante fête foraine s’installe en ville. Ses propriétaires, Alberich, le nabot bavard, et Fritz Frost, le géant gelé, en savent long au sujet du garçon. Des épreuves attendent Ludwig. Elles seront le prix à payer pour découvrir l’héritage de son père.

À la lisière du monde des esprits, l’adolescent hésite… Saura-t-il percer les mystères de l’Abracadabrantesque Carnaval ?


Mon avis

C'est l'année dernière, au cours de ma première participation au Pumpkin Autumn Challenge, que j'ai, pour la première fois, entendu parler du roman Le Carnaval aux Corbeaux, dont l'histoire se passe dans un village alsacien, durant la période de Halloween. Un certain nombre de personnes participant à ce challenge mettait cette lecture, qui semblait idéale pour cette période, dans leur PAL pour le challenge. J'ai donc noté le titre afin de le lire pour la prochaine édition, donc celle de cette année.

Si j'étais, au départ, plutôt enthousiaste à l'idée de lire cette histoire, j'ai été quelque peu déçue par la suite. En effet plusieurs éléments ont fait que je n'ai pas apprécié l'histoire comme je l'aurais souhaité. Tout d'abord, j'ai trouvé que la première moitié du roman était assez longue, notamment à cause de nombreuses descriptions. D'habitude les nombreuses et longues descriptions ne me dérangent pas, même que je les apprécie car elles me permettent de mieux imaginer l'univers, les lieux et les personnages, surtout quand il est question de fantastique ou de fantasy. Mais dans ce récit, il y a un langage soutenu qui est, certes, en raccord avec l'histoire car il caractérise la personnalité de certains protagonistes, mais le fait qu'il soit associé à de longues descriptions ne m'a pas du tout convaincue. J'avais l'impression que la lecture était lourde et le rythme lent. J'ai donc décroché de l'histoire à de nombreux moments, et je lisais quelques pages par jour.

De plus, j'ai eu des difficultés à m'attacher aux personnages, qu'ils soient principaux ou secondaires. Je n'ai d'ailleurs pas compris pourquoi certains personnages figuraient dans cette histoire, notamment l'un, dont je tairai le nom, qui n'apporte pas grand chose à l'intrigue. Concernant Ludwig et Gabriel, les deux amis âgés de 13 ans, je les ai trouvé sympathiques mais cela s'arrête là.

La seconde partie, quant à elle, est plus intéressante grâce au rythme qui s'accélère et aux scènes d'action de plus en plus présentes. Cependant, il y avait trop d'alternance entre les points de vue des personnages et c'était parfois difficile à suivre. Je devais souvent revenir en arrière afin de me remémorer le moment, l'endroit, où l'auteur avait laissé le personnage la dernière fois. Il y a également une alternance entre des passages calmes, durant lesquels je m'ennuyais et j'avais envie de reposer ma lieuse, et des passages où tout s'enchaînait assez vite, durant lesquels je ne voulais pas m'arrêter de lire.

Mon avis concernant Le Carnaval aux Corbeaux est donc mitigé et c'est dommage, car j'espérais passer un bon moment avec ce livre qui fait souvent parler de lui durant la période de Halloween.  Ce livre est le premier tome d'une saga dont le deuxième tome serait en cours d'écriture. Mais je ne suis pas sûre de vouloir lire la suite... Néanmoins, je trouve que l'auteur a fait un travail remarquable pour créer une ambiance particulière, dans le style de Tim Burton. Il a également fait un travail de recherches sur les légendes nordiques et l'univers forain, ce qui n'est pas négligeable. Et pour terminer, il y a des illustrations à chaque début de chapitre qui retranscrivent bien l'ambiance de l'histoire. Mais malheureusement, la liseuse n'est pas le moyen le plus pratique pour distinguer tous les détails.


Avez-vous lu Le Carnaval aux Corbeaux ? Qu'en avez-vous pensé ?

« Les vieux contes recèlent des avertissements. Ils sont la mémoire de nos ancêtres, du temps où les nuits étaient plus effrayantes... »

« Tu peux laisser tes erreurs te fragiliser, ou les changer en force. La vie est longue, rien ne dure, les victoires deviennent des échecs, et inversement. En définitive, seule compte ta volonté d'aller de l'avant. » - Frost

Je collectionne... Les pin's ! #2

12.12.18



Coucou tout le monde ! :)

Je vous retrouve aujourd'hui avec le second billet concernant ma collection de pin's. Dans le premier billet, je vous parlais des pin's qui m'ont fait débuter une collection : les pin's Disney. Aujourd'hui, je vais vous parler des pin's d'une marque que j'apprécie tout particulièrement : L'Atelier Mouette, créée en 2016 par Florence, graphiste-illustratrice freelance. Je précise que je ne suis en aucun cas rémunérée ou en partenariat avec la boutique. Je vous en parle uniquement pour le plaisir de partager :) (et pourquoi pas, vous faire craquer pour ces jolis pin's haha).


Sur la boutique de l'Atelier Mouette, vous pourrez trouver des affiches, des cartes postales, des carnets et des pin's. Et ce que j'apprécie le plus dans le travail de Florence, que ce soit pour les illustrations ou pour les pin's, c'est la délicatesse, la finesse et la douceur qui s'en dégagent. Ainsi que le sens du détail.

Les pin's sortent par collection de trois, avec un thème en commun ou dans les mêmes tons de couleurs. Pour l'instant (oui parce que ça peut changer ! - Vous devez commencer à me connaître, je ne résiste jamais longtemps devant les pin's 😂), j'ai craqué pour trois collections : une dans les tons pastels, idéale pour le printemps et l'été, une collection automnale et une collection de Noël.



La Bicyclette • 11€ • A retrouver ici



Etant une amoureuse des chats, je ne pouvais pas passer à côté de celui-ci ! ^^
Cat Lover • 11€ • A retrouver ici

Crédit photo : L'Atelier Mouette
Cette photo provient du site de la boutique car je me suis aperçue au dernier moment que j'avais oublié de prendre le pin's en photo. (La boulette)
La Montgolfière mint • 11€ • A retrouver ici


J'aime beaucoup celui-ci, que je trouve plutôt sophistiqué. Je le mets très souvent avec un pull gris à col Claudine et j'adore le résultat (que vous pouvez voir ici).
Le Parapluie • 11€ • A retrouver ici


Un petit Choixpeau tout mignon.
Le Magique • 11€ • A retrouver ici


Je craque pour ce tout petit renard ! 🦊❤
Le Renard • 11€ • A retrouver ici

Et comme Noël approche à grand pas (J-12 ! 🤩), pourquoi ne pas craquer pour l'un de ces adorables pin's ? Ils auront l'un des plus bel effet sur votre tenue !


Have a Merry XMas • 11€ • A retrouver ici


La chaussette de Noël • 11€ • A retrouver ici


Mon chouchou de cette collection de Noël ! Il est adorable. 😍
Renne de Noël • 11€ • A retrouver ici


J'espère que ce second article, bien plus court que le premier, vous aura plu.
Passez une belle journée et une bonne fin de semaine. :)

L'étrange vie de Nobody Owens, de Neil Gaiman

5.12.18





305 pages

Genres : Fantastique, Jeunesse

Editions : France Loisirs

Année d'édition : 2010

Note : 






Synopsis

Nobody Owens est un petit garçon parfaitement normal. Ou plutôt il serait parfaitement normal s'il n'avait pas grandi dans un cimetière, élevé par un couple de fantômes, protégé par Silas, un être étrange ni vivant ni mort, et ami intime d'une sorcière brûlée vive autrefois. Mais quelqu'un va attirer Nobody au-delà de l'enceinte protectrice du cimetière : le meurtrier qui cherche à l'éliminer depuis qu'il est bébé. Si tu savais Nobody, comme le monde des vivants est dangereux.


Mon avis

Je ne savais pas du tout à quoi m'attendre avec ce roman, étant donné que c'était le premier livre de Neil Gaiman que je lisais. Mais finalement, j'ai été agréablement surprise même si ce n'était pas aussi évident au départ.

En effet, j'ai eu un peu de mal à démarrer ma lecture. J'ai trouvé que l'intrigue mettait du temps à se mettre en place et que la première partie manquait d'action et de rebondissements. Et durant un passage qui m'a mise mal à l'aise (le chapitre avec les goules, pour les personnes qui ont lu ce livre), je me suis dit que si ça continuait comme cela, j'abandonnerais ma lecture.

Mais avant d'abandonner un livre, j'essaie toujours de lui donner une seconde chance et j'essaie de lire encore quelques pages ou un chapitre... Et j'ai bien fait en ce qui concerne L'étrange vie de Nobody Owens. J'ai beaucoup plus accroché à la seconde partie de l'histoire où le rythme s'intensifie et où le thriller se mêle au fantastique. J'ai été happée par les dernières pages et j'ai beaucoup aimé la fin.

C'est une histoire magique, sombre et tendre où le lecteur rencontre un garçon attendrissant par son innocence et sa curiosité, mais aussi très mature pour son âge. Il est entouré de personnes tout aussi mystérieuses que sympathiques. Je ne regrette pas d'avoir continué ma lecture !


« On est toujours soi, ça n'change pas, et on change toujours, y a rien à faire. » - Mère Slaughter

« Je veux voir la vie, dit Bod. Je veux la tenir entre mes mains. Je veux laisser une trace de pas sur le sable d'une île déserte. Je veux jouer au foot avec des gens. Je veux... je veux tout. »

« Fais face à ta vie,
Dans la peine, dans la joie,
Ne passe aucun chemin sans le prendre. »

Bilan du mois #28 & Book Haul #34 | Novembre

1.12.18



Bonjour tout le monde ! :)

Aujourd'hui, je vous retrouve avec un article réunissant le bilan et le book haul du mois de Novembre. D'habitude, je distingue ces deux catégories mais comme je n'ai ajouté qu'un seul livre à ma PAL au cour du mois dernier, je ne me voyais pas écrire un book haul pour un seul livre. ^^

Le mois de Novembre ne fut pas aussi riche en lectures que je l'aurais souhaité. Ma sélection pour le Pumpkin Autumn Challenge, contenait au départ sept livres, puis courant Octobre, j'en ai rajouté un. Finalement, j'ai été un peu trop gourmande (ou j'ai manqué de temps) car je n'ai lu que six livres sur huit. Mais j'ai quand même pu valider le challenge en ayant lu trois livres d'un même menu, le menu Automne douceur de vivre :

Trick or Treat
 Le Carnaval aux Corbeaux, d'Anthèlme Hauchecorne

Pomme au four, tasse de thé et bougie
 Il est grand temps de rallumer les étoiles, de Virginie Grimaldi

La feuille d'automne emportée par le vent, en rondes monotones, tombant, tourbillonnant
 L'épouvanteur - tome 2 : La malédiction de l'épouvanteur, de Joseph Delaney

Mes autres lectures du challenge faisaient partie du menu Automne Ensorcelant :

Witches Brew
 Gardiens des Cités Perdues - tome 5 : Projet Polaris, de Shannon Messenger
 Shades of Magic - tome 3 : Shades of Light, de V.E. Schwab

Cristaux, tarot et encens
 L'étrange vie de Nobody Owens, de Neil Gaiman


Concernant mes lectures du mois de Novembre, la première fut L'étrange vie de Nobody Owens, qui fut une agréable découverte. J'ai trouvé que l'histoire a mis un peu de temps à se mettre en place, mais la seconde partie fut plus captivante.



Ma deuxième et dernière lecture du mois était Le Carnaval aux Corbeaux, d'Anthèlme Hauchecorne, que j'ai terminé hier ! Et je dois dire que mon avis est plus que mitigé. Il y avait de nombreuses longueurs, malgré de l'action. Je pense que le style de l'auteur y est pour quelque chose... Je vous en reparle très vite dans une chronique !


Le petit nouveau a avoir rejoint ma PAL est le premier tome d'Erika et les princes en détresse, de Yatuu. J'avais participé au financement participatif lancé il y a plusieurs mois maintenant, et il est arrivé il y a peu. Je suis ravie d'avoir enfin cette BD dans les mains et j'ai hâte de connaître la suite, étant donné que j'ai pu lire les premières planches sur le blog de Yatuu.



Concernant les articles publiés en ce mois de Novembre, je vous présentais, mercredi dernier, ma PAL pour le Cold Winter Challenge. Les semaines précédentes, j'ai publié deux chroniques :



Le mois de Décembre est enfin là et, en ce qui me concerne, ce premier week-end sera dédié à l'installation des décorations de Noël (moment que j'attends avec beaucoup d'impatience depuis plusieurs semaines !). Le 1er Décembre signifie également le début du Cold Winter Challenge, que je débute avec La Passe-Miroir - tome 1 : Les fiancés de l'hiver, de Christelle Dabos. Une saga que j'ai hâte de découvrir !



Je vous souhaite de passer un joli mois de Décembre ainsi que de belles lectures.
Bon week-end 😘


Source : @photosbyty sur Unsplash