La Passe-Miroir - tome 1 : Les fiancés de l'hiver, de Christelle Dabos

23.12.18



519 pages

Genres : Fantasy, Young Adult

Editions : Gallimard 

Collection : Jeunesse

Année de parution : 2013

Prix : 18 €

Note : 




Synopsis

Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l'arche d'Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d'un complot mortel.


Mon avis

La Passe-Miroir est une saga qui me tentait depuis un long moment. Depuis sa sortie en librairie, cette saga a fait beaucoup parler d'elle tant les avis étaient positifs. De quoi éveiller ma curiosité. Cependant, je n'osais jamais me procurer le premier tome, par peur de mettre la barre trop haute et d'être déçue à la fin de ma lecture. Et puis en début d'année, j'ai craqué. J'avais envie de m'offrir un livre et sans vraiment réfléchir, je me suis dirigée vers Les fiancés de l'hiver. Dix mois plus tard, je lis enfin ce livre et c'est la révélation.

Au premier abord, l'histoire peut paraître dense et longue (en même temps, difficile de penser le contraire vu que c'est une brique de plus de 500 pages !) mais en fin de compte, tout paraît si simple durant la lecture. Certes, l'autrice a créé un univers riche de par sa géographie, les cultures, les croyances, les codes sociaux ainsi que les personnages, et cela peut faire beaucoup d'informations à assimiler et à retenir, mais croyez-moi, ça passe comme une lettre à la poste ! La plume de Christelle Dabos est si fluide et agréable que je n'avais aucun mal à m'imprégner de l'histoire et à imaginer les personnages et les différents lieux, qui sont d'ailleurs époustouflants ! À aucun moment, je n'ai eu l'impression qu'il y avait des longueurs ou que le rythme s'essoufflait. J'ai même eu plus l'impression de lire un roman de 200 pages plutôt que de 500. Comprenez donc que pour moi, ce livre était trop court à mon goût. J'en voulais plus !

J'ai été happée par l'histoire dès les premières pages et je n'arrivais plus à m'arrêter de lire. Sous les airs de romance se cache un récit rempli de mystères et de complots. Chaque personnage a son rôle à jouer et il est difficile de savoir lequel parmi eux est le plus digne de confiance ou celui dont il faut se méfier. L'autrice sème le trouble et je me laisse facilement prendre au jeu. Et j'adore ça ! Chaque description, chaque moment de narration a son importance, aucune fioriture, aucune longueur. Chaque élément apportait quelque chose à l'histoire pour la faire avancer et afin de mieux comprendre les enjeux.

En ce qui concerne les personnages, j'ai adoré Ophélie à laquelle je me suis identifiée, car nous avons quelques points en commun. J'ai également apprécié Thorn malgré sa froideur. Il m'a surprise à de nombreux moments et je dois dire que j'ai hâte d'en savoir plus sur lui. Je pense qu'il n'a pas fini de m'étonner. Et puis, le couple (si on peut appeler ça un couple au stade du premier tome) qu'il forme avec Ophélie me plaît bien. Ils sont si différents tous les deux et pourtant, je sens que quelque chose les rapproche.

Au cas où vous ne l'auriez pas encore compris, j'ai vraiment adoré ma lecture qui est même un coup de cœur ! Qu'il s'agisse de l'intrigue, des lieux ou des personnages, tout est génial à mes yeux. Après avoir refermé ce premier tome, je n'avais qu'une seule envie, me jeter sur la suite (que je n'ai pas haha). Mais comme le quatrième tome se fait désirer (Christelle Dabos serait apparemment en train de finaliser l'écriture), je vais faire en sorte d'espacer mes lectures des prochains tomes afin de ne pas avoir à attendre trop longtemps ce quatrième et dernier livre. En tout cas, si vous n'avez pas encore découvert l'histoire d'Ophélie, je vous conseille fortement de le faire ! 

Cette chronique est la toute dernière de l'année 2018 puisque je vais mettre le blog en pause durant les fêtes de fin d'année. Entre les journées en famille et les nombreux repas, le programme va être assez chargé (une grande partie de ce programme sera consacrée à la digestion de toute cette nourriture). Je ne sais même pas si j'aurais le temps de lire, c'est vous dire... ^^

Je vous retrouve donc en Janvier et en attendant, je vous souhaite de passer de jolies fêtes de fin d'année ! Soyez gâté·e·s, mangez bien, riez beaucoup, soyez heureux·ses. Des bisous !

🎅🎄✨😘

Le Nibelung - tome 1 : Le Carnaval aux Corbeaux, d'Anthelme Hauchecorne

19.12.18




Format ePub

Genres : Fantastique

Editions du Chat Noir

Année d'édition : 2017

Prix : 5,99 €

Note : 





Synopsis

Ludwig grandit à Rabenheim, un petit bourg en apparence banal. Claquemuré dans sa chambre, il s’adonne au spiritisme. À l’aide d’une radio cabossée, il lance des appels vers l’au-delà, en vue de contacter son père disparu. Jusqu’à présent, nul ne lui a répondu… Avant ce curieux jour d’octobre.

Hasard ? Coïncidence ? La veille de la Toussaint, une inquiétante fête foraine s’installe en ville. Ses propriétaires, Alberich, le nabot bavard, et Fritz Frost, le géant gelé, en savent long au sujet du garçon. Des épreuves attendent Ludwig. Elles seront le prix à payer pour découvrir l’héritage de son père.

À la lisière du monde des esprits, l’adolescent hésite… Saura-t-il percer les mystères de l’Abracadabrantesque Carnaval ?


Mon avis

C'est l'année dernière, au cours de ma première participation au Pumpkin Autumn Challenge, que j'ai, pour la première fois, entendu parler du roman Le Carnaval aux Corbeaux, dont l'histoire se passe dans un village alsacien, durant la période de Halloween. Un certain nombre de personnes participant à ce challenge mettait cette lecture, qui semblait idéale pour cette période, dans leur PAL pour le challenge. J'ai donc noté le titre afin de le lire pour la prochaine édition, donc celle de cette année.

Si j'étais, au départ, plutôt enthousiaste à l'idée de lire cette histoire, j'ai été quelque peu déçue par la suite. En effet plusieurs éléments ont fait que je n'ai pas apprécié l'histoire comme je l'aurais souhaité. Tout d'abord, j'ai trouvé que la première moitié du roman était assez longue, notamment à cause de nombreuses descriptions. D'habitude les nombreuses et longues descriptions ne me dérangent pas, même que je les apprécie car elles me permettent de mieux imaginer l'univers, les lieux et les personnages, surtout quand il est question de fantastique ou de fantasy. Mais dans ce récit, il y a un langage soutenu qui est, certes, en raccord avec l'histoire car il caractérise la personnalité de certains protagonistes, mais le fait qu'il soit associé à de longues descriptions ne m'a pas du tout convaincue. J'avais l'impression que la lecture était lourde et le rythme lent. J'ai donc décroché de l'histoire à de nombreux moments, et je lisais quelques pages par jour.

De plus, j'ai eu des difficultés à m'attacher aux personnages, qu'ils soient principaux ou secondaires. Je n'ai d'ailleurs pas compris pourquoi certains personnages figuraient dans cette histoire, notamment l'un, dont je tairai le nom, qui n'apporte pas grand chose à l'intrigue. Concernant Ludwig et Gabriel, les deux amis âgés de 13 ans, je les ai trouvé sympathiques mais cela s'arrête là.

La seconde partie, quant à elle, est plus intéressante grâce au rythme qui s'accélère et aux scènes d'action de plus en plus présentes. Cependant, il y avait trop d'alternance entre les points de vue des personnages et c'était parfois difficile à suivre. Je devais souvent revenir en arrière afin de me remémorer le moment, l'endroit, où l'auteur avait laissé le personnage la dernière fois. Il y a également une alternance entre des passages calmes, durant lesquels je m'ennuyais et j'avais envie de reposer ma lieuse, et des passages où tout s'enchaînait assez vite, durant lesquels je ne voulais pas m'arrêter de lire.

Mon avis concernant Le Carnaval aux Corbeaux est donc mitigé et c'est dommage, car j'espérais passer un bon moment avec ce livre qui fait souvent parler de lui durant la période de Halloween.  Ce livre est le premier tome d'une saga dont le deuxième tome serait en cours d'écriture. Mais je ne suis pas sûre de vouloir lire la suite... Néanmoins, je trouve que l'auteur a fait un travail remarquable pour créer une ambiance particulière, dans le style de Tim Burton. Il a également fait un travail de recherches sur les légendes nordiques et l'univers forain, ce qui n'est pas négligeable. Et pour terminer, il y a des illustrations à chaque début de chapitre qui retranscrivent bien l'ambiance de l'histoire. Mais malheureusement, la liseuse n'est pas le moyen le plus pratique pour distinguer tous les détails.


Avez-vous lu Le Carnaval aux Corbeaux ? Qu'en avez-vous pensé ?

« Les vieux contes recèlent des avertissements. Ils sont la mémoire de nos ancêtres, du temps où les nuits étaient plus effrayantes... »

« Tu peux laisser tes erreurs te fragiliser, ou les changer en force. La vie est longue, rien ne dure, les victoires deviennent des échecs, et inversement. En définitive, seule compte ta volonté d'aller de l'avant. » - Frost

Je collectionne... Les pin's ! #2

12.12.18



Coucou tout le monde ! :)

Je vous retrouve aujourd'hui avec le second billet concernant ma collection de pin's. Dans le premier billet, je vous parlais des pin's qui m'ont fait débuter une collection : les pin's Disney. Aujourd'hui, je vais vous parler des pin's d'une marque que j'apprécie tout particulièrement : L'Atelier Mouette, créée en 2016 par Florence, graphiste-illustratrice freelance. Je précise que je ne suis en aucun cas rémunérée ou en partenariat avec la boutique. Je vous en parle uniquement pour le plaisir de partager :) (et pourquoi pas, vous faire craquer pour ces jolis pin's haha).


Sur la boutique de l'Atelier Mouette, vous pourrez trouver des affiches, des cartes postales, des carnets et des pin's. Et ce que j'apprécie le plus dans le travail de Florence, que ce soit pour les illustrations ou pour les pin's, c'est la délicatesse, la finesse et la douceur qui s'en dégagent. Ainsi que le sens du détail.

Les pin's sortent par collection de trois, avec un thème en commun ou dans les mêmes tons de couleurs. Pour l'instant (oui parce que ça peut changer ! - Vous devez commencer à me connaître, je ne résiste jamais longtemps devant les pin's 😂), j'ai craqué pour trois collections : une dans les tons pastels, idéale pour le printemps et l'été, une collection automnale et une collection de Noël.



La Bicyclette • 11€ • A retrouver ici



Etant une amoureuse des chats, je ne pouvais pas passer à côté de celui-ci ! ^^
Cat Lover • 11€ • A retrouver ici

Crédit photo : L'Atelier Mouette
Cette photo provient du site de la boutique car je me suis aperçue au dernier moment que j'avais oublié de prendre le pin's en photo. (La boulette)
La Montgolfière mint • 11€ • A retrouver ici


J'aime beaucoup celui-ci, que je trouve plutôt sophistiqué. Je le mets très souvent avec un pull gris à col Claudine et j'adore le résultat (que vous pouvez voir ici).
Le Parapluie • 11€ • A retrouver ici


Un petit Choixpeau tout mignon.
Le Magique • 11€ • A retrouver ici


Je craque pour ce tout petit renard ! 🦊❤
Le Renard • 11€ • A retrouver ici

Et comme Noël approche à grand pas (J-12 ! 🤩), pourquoi ne pas craquer pour l'un de ces adorables pin's ? Ils auront l'un des plus bel effet sur votre tenue !


Have a Merry XMas • 11€ • A retrouver ici


La chaussette de Noël • 11€ • A retrouver ici


Mon chouchou de cette collection de Noël ! Il est adorable. 😍
Renne de Noël • 11€ • A retrouver ici


J'espère que ce second article, bien plus court que le premier, vous aura plu.
Passez une belle journée et une bonne fin de semaine. :)

L'étrange vie de Nobody Owens, de Neil Gaiman

5.12.18





305 pages

Genres : Fantastique, Jeunesse

Editions : France Loisirs

Année d'édition : 2010

Note : 






Synopsis

Nobody Owens est un petit garçon parfaitement normal. Ou plutôt il serait parfaitement normal s'il n'avait pas grandi dans un cimetière, élevé par un couple de fantômes, protégé par Silas, un être étrange ni vivant ni mort, et ami intime d'une sorcière brûlée vive autrefois. Mais quelqu'un va attirer Nobody au-delà de l'enceinte protectrice du cimetière : le meurtrier qui cherche à l'éliminer depuis qu'il est bébé. Si tu savais Nobody, comme le monde des vivants est dangereux.


Mon avis

Je ne savais pas du tout à quoi m'attendre avec ce roman, étant donné que c'était le premier livre de Neil Gaiman que je lisais. Mais finalement, j'ai été agréablement surprise même si ce n'était pas aussi évident au départ.

En effet, j'ai eu un peu de mal à démarrer ma lecture. J'ai trouvé que l'intrigue mettait du temps à se mettre en place et que la première partie manquait d'action et de rebondissements. Et durant un passage qui m'a mise mal à l'aise (le chapitre avec les goules, pour les personnes qui ont lu ce livre), je me suis dit que si ça continuait comme cela, j'abandonnerais ma lecture.

Mais avant d'abandonner un livre, j'essaie toujours de lui donner une seconde chance et j'essaie de lire encore quelques pages ou un chapitre... Et j'ai bien fait en ce qui concerne L'étrange vie de Nobody Owens. J'ai beaucoup plus accroché à la seconde partie de l'histoire où le rythme s'intensifie et où le thriller se mêle au fantastique. J'ai été happée par les dernières pages et j'ai beaucoup aimé la fin.

C'est une histoire magique, sombre et tendre où le lecteur rencontre un garçon attendrissant par son innocence et sa curiosité, mais aussi très mature pour son âge. Il est entouré de personnes tout aussi mystérieuses que sympathiques. Je ne regrette pas d'avoir continué ma lecture !


« On est toujours soi, ça n'change pas, et on change toujours, y a rien à faire. » - Mère Slaughter

« Je veux voir la vie, dit Bod. Je veux la tenir entre mes mains. Je veux laisser une trace de pas sur le sable d'une île déserte. Je veux jouer au foot avec des gens. Je veux... je veux tout. »

« Fais face à ta vie,
Dans la peine, dans la joie,
Ne passe aucun chemin sans le prendre. »

Bilan du mois #28 & Book Haul #34 | Novembre

1.12.18



Bonjour tout le monde ! :)

Aujourd'hui, je vous retrouve avec un article réunissant le bilan et le book haul du mois de Novembre. D'habitude, je distingue ces deux catégories mais comme je n'ai ajouté qu'un seul livre à ma PAL au cour du mois dernier, je ne me voyais pas écrire un book haul pour un seul livre. ^^

Le mois de Novembre ne fut pas aussi riche en lectures que je l'aurais souhaité. Ma sélection pour le Pumpkin Autumn Challenge, contenait au départ sept livres, puis courant Octobre, j'en ai rajouté un. Finalement, j'ai été un peu trop gourmande (ou j'ai manqué de temps) car je n'ai lu que six livres sur huit. Mais j'ai quand même pu valider le challenge en ayant lu trois livres d'un même menu, le menu Automne douceur de vivre :

Trick or Treat
 Le Carnaval aux Corbeaux, d'Anthèlme Hauchecorne

Pomme au four, tasse de thé et bougie
 Il est grand temps de rallumer les étoiles, de Virginie Grimaldi

La feuille d'automne emportée par le vent, en rondes monotones, tombant, tourbillonnant
 L'épouvanteur - tome 2 : La malédiction de l'épouvanteur, de Joseph Delaney

Mes autres lectures du challenge faisaient partie du menu Automne Ensorcelant :

Witches Brew
 Gardiens des Cités Perdues - tome 5 : Projet Polaris, de Shannon Messenger
 Shades of Magic - tome 3 : Shades of Light, de V.E. Schwab

Cristaux, tarot et encens
 L'étrange vie de Nobody Owens, de Neil Gaiman


Concernant mes lectures du mois de Novembre, la première fut L'étrange vie de Nobody Owens, qui fut une agréable découverte. J'ai trouvé que l'histoire a mis un peu de temps à se mettre en place, mais la seconde partie fut plus captivante.



Ma deuxième et dernière lecture du mois était Le Carnaval aux Corbeaux, d'Anthèlme Hauchecorne, que j'ai terminé hier ! Et je dois dire que mon avis est plus que mitigé. Il y avait de nombreuses longueurs, malgré de l'action. Je pense que le style de l'auteur y est pour quelque chose... Je vous en reparle très vite dans une chronique !


Le petit nouveau a avoir rejoint ma PAL est le premier tome d'Erika et les princes en détresse, de Yatuu. J'avais participé au financement participatif lancé il y a plusieurs mois maintenant, et il est arrivé il y a peu. Je suis ravie d'avoir enfin cette BD dans les mains et j'ai hâte de connaître la suite, étant donné que j'ai pu lire les premières planches sur le blog de Yatuu.



Concernant les articles publiés en ce mois de Novembre, je vous présentais, mercredi dernier, ma PAL pour le Cold Winter Challenge. Les semaines précédentes, j'ai publié deux chroniques :



Le mois de Décembre est enfin là et, en ce qui me concerne, ce premier week-end sera dédié à l'installation des décorations de Noël (moment que j'attends avec beaucoup d'impatience depuis plusieurs semaines !). Le 1er Décembre signifie également le début du Cold Winter Challenge, que je débute avec La Passe-Miroir - tome 1 : Les fiancés de l'hiver, de Christelle Dabos. Une saga que j'ai hâte de découvrir !



Je vous souhaite de passer un joli mois de Décembre ainsi que de belles lectures.
Bon week-end 😘


Source : @photosbyty sur Unsplash

❄⛄ Cold Winter Challenge - 2018

28.11.18


Helloooo !

Je reviens aujourd'hui pour vous parler du Cold Winter Challenge. Ce fameux challenge qui nous accompagne durant les mois les plus froids de l'année revient pour la septième année consécutive. Comme les années précédentes, il se déroule du 1er Décembre au 31 Janvier, période où nous pouvons lire une sélection de livres en lien avec l'hiver, les fêtes de fin d'année ou encore la magie. Et c'est sans oublier les boissons chaudes, les gourmandises, les plaids en pilou-pilou, les magnifiques pulls de Noël (je commence à avoir une jolie collection d'ailleurs) et le fauteuil placé près de la cheminée.

Pour participer, il suffit de choisir, au minimum, un menu et un livre correspondant aux catégories du menu. Il est possible de s'inscrire sur le groupe Facebook, ou de partager ses lectures sur les réseaux sociaux à l'aide de #ColdWinterChallenge. Et si vous n'êtes pas adeptes des réseaux sociaux, pas de soucis, vous pouvez tout de même participer !

Source : Margaud Liseuse

Pour cette nouvelle édition du challenge, je compte lire quatre livres répartis dans trois menus :

🎄 La magie de Noël
  • A un fil, de Rainbow Rowell


❄️ Flocons Magiques
  • Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban de J.K. Rowling, dans la version illustrée de Jim Kay
  • La Passe-Miroir - tome 1 : Les fiancés de l'hiver de Christelle Dabos


⛄ Marcher dans la neige
  • Cœur de loup, de Katherine Rundell
 

Le petit plus de cette année, c'est l'apparition des catégories bonus, où chaque catégorie nous permet de remporter un point et donc, d'atteindre les paliers suivants :
  • De 1 à 10 points : vous êtes un Bonhomme en pain d'épices
  • De 11 à 20 points : vous êtes un Lutin du père Noël
  • De 21 à 30 points : vous êtes Jack Frost
  • Dès 31 points : vous êtes la Reine des neiges.

Source : Margaud Liseuse

Pour plus de précisions sur le challenge, je vous conseille de vous rendre sur le blog de Margaud où tout est expliqué. :)


Bon mercredi et bon challenge si vous comptez participer !

L'Épouvanteur - tome 2 : La malédiction de l'Épouvanteur, de Joseph Delaney

21.11.18




362 pages

Genres : Fantasy, Jeunesse

Editions : Bayard Jeunesse

Année d'édition : 2017

Prix : 7,90 €

Note : 





Synopsis

L'Épouvanteur et son apprenti, Thomas Ward, se sont rendus à Priestown pour y achever un travail. Dans les profondeurs des catacombes de la cathédrale est tapie une créature que l'Épouvanteur n'a jamais réussi à vaincre. On l'appelle le Fléau. Tandis que Thomas et M. Gregory se préparent à mener la bataille de leur vie, il devient évident que le Fléau n'est pas leur seul ennemi. L'Inquisiteur est arrivé à Priestown. Il arpente le pays à la recherche de tous ceux qui ont affaire aux forces de l'obscur ! Thomas et son maître survivront-ils à l'horreur qui s'annonce ?


Mon avis

C'est l'année dernière, à l'occasion de la première édition du Pumpkin Autumn Challenge, que je me suis lancée dans la saga L'Épouvanteur. Ayant passé un très bon moment avec le premier tome, je me suis dit que j'allais continuer cette saga et garder le tome suivant pour la prochaine édition du challenge. Et pas manqué ! La malédiction de l'Épouvanteur faisait partie de ma sélection du challenge de cette année.

Tout comme dans le premier tome, le rythme est assez lent au départ, afin de planter le décor et laisser l'intrigue s'installer. Cependant, l'auteur fait bien les choses car, malgré ce rythme assez lent, j'avais toujours envie de continuer ma lecture. Et petit à petit, au fil des pages, le rythme s'intensifie, tout comme l'ambiance plus ou moins inquiétante, notamment avec les personnages de l'Inquisiteur et du Fléau qui donnent froid dans le dos. Surtout ce dernier. Je n'étais pas très rassurée durant les passages où le Fléau apparaissait. Les descriptions de ce personnage sont angoissantes !

D'ailleurs, en parlant de personnages, la maman de Thomas éveille toujours plus ma curiosité. Dès le premier tome, je l'avais trouvé mystérieuse, étant donné le peu d'informations que l'on avait sur elle et sur ses dons. Dans ce second tome, Joseph Delaney nous en révèle un peu plus sur son passé et ça, j'ai bien apprécié. Mais quelque chose me dit que la maman de Thomas n'a pas fini de surprendre.

J'appréhendais un peu de me lancer dans cette saga (flippette que je suis) mais finalement, je ne regrette pas. J'ai bien aimé cette histoire, où l'ambiance est légèrement plus sombre que dans le premier tome. L'intrigue est bien menée, le suspens est présent et cela nous tient en haleine, sans qu'il y ait de cliffhanger. Rien de mieux pour Halloween !

« Mais souviens-toi de ceci, mon fils : aucun d'entre nous n'est parfaitement bon ni totalement mauvais. Les uns et les autres, nous nous situons quelque part entre les deux. Il survient cependant un moment dans la vie où nous faisons un pas décisif, soit vers la lumière, soit vers l'obscur. Parfois, c'est une résolution que nous prenons dans le secret de notre cœur ; parfois, une rencontre particulière en est la cause. » - Mère de Thomas


Pour lire ma chronique du premier tome, cliquez ici !

Shades of Magic - tome 3 : Shades of Light, de V.E Schwab

14.11.18



761 pages

Genres : Fantasy, Young adult

Editions : Lumen

Date de parution : 13 Septembre 2018

Prix : 16 €

Note : 






Synopsis

Kell est un magicien de sang, un sorcier capable de voyager d'un monde à l'autre. Des mondes, il y en a quatre, dont Londres est, à chaque fois, le cœur et l'âme. Le nôtre est gris. le deuxième, rouge, déborde de magie. Dans le blanc, elle s'est faite bien trop rare quand, dans le noir, elle a tout dévoré. Et le fléau s'apprête à contaminer chacun des univers jusqu'au dernier - ce n'est plus qu'une question de temps...

Car les ténèbres ont déjà commencé à s'étendre sur le flamboyant Londres rouge. Les habitants en sont réduits à choisir entre céder aux sirènes dévastatrices de la magie et entamer contre elle une lutte désespérée jusqu'à la mort. Si Kell semble immunisé contre le poison qui gangrène son royaume, la fin le guette, lui aussi... à moins que des alliés inattendus ne le rejoignent dans la bataille. A commencer bien sûr par Lila, qui ne raterait pour rien au monde une occasion de partir à l'aventure et faire étalage de sa puissance. Mais, aussi intrépides qu'ils soient, comment de simples magiciens pourraient-ils faire le poids face à l'incarnation même de la magie ?


Mon avis

Voilà des jours que je réfléchis à cette chronique, à tenter de trouver les mots les plus justes, ceux qui pourraient être à la hauteur de cette saga, ceux que je vais employer pour vous faire comprendre à quel point cette saga est extraordinaire et mérite d'être lue. Après être restée longtemps devant mon ordinateur à réfléchir, écrire et effacer, je laisse venir les mots et les émotions comme ils viennent, en espérant que ce ne soit pas trop brouillon. (Je crois que cette chronique va faire la taille d'un rouleau de parchemin et j'en suis désolée, mais j'avais beaucoup de choses à dire. ^^)

Mon amour pour cette saga n'a fait que grandir au fil de ma lecture. Plus je lisais et plus je tombais amoureuse de l'univers et des personnages. L'univers, qui est constitué de quatre mondes parallèles, est si riche, si complexe et tellement bien développé ! Que ce soit le Londres Rouge, le Londres Gris, le Londres Blanc ou le Londres Noir, ils sont tous aussi fascinants les uns que les autres. Ils ont chacun leur particularités et la manière dont l'autrice les décrit est juste époustouflante. Cependant, j'ai tout de même une préférence pour le Londres Rouge, monde où se déroule principalement l'histoire. Ce Londres-là est magnifique, rempli de magie, de verre et d'or et de fleurs qui embaument les rues et le palais. (Quelqu'un aurait-il l'amabilité de m'envoyer une relique du Londres Rouge pour que je puisse m'y rendre à l'aide d'As Travars ?)

En ce qui concerne les personnages, ceux-ci sont merveilleusement bien écrits et fantastiques. Si j'appréciais certains d'entre eux dès le premier tome, comme Kell et Lila, j'ai développé, au fil de l'histoire, une affection pour tous les personnages principaux. Plus j'en apprenais sur leur passé, leur personnalité, leurs émotions, leur force et leur faiblesse et plus je les aimais. J'ai eu un coup de cœur pour chacun d'entre eux.

De plus, les liens qui unissent les personnages sont si forts et si touchants. Et même que certaines de ces relations me transformaient en marshmallow, comme par exemple la relation entre Kell et Lila qui ont des personnalités qui se complètent parfaitement (et ils sont tellement mignons tous les deux !) La sagesse est ce qui définit principalement Kell. Il n'agit qu'après voir mûrement réfléchi, il se préoccupe beaucoup de ses proches, du royaume et de leur bien-être, il les laisse souvent passer avant lui, alors qu'il ne rêve que d'une chose, partir loin afin de découvrir le monde. Tandis que Lila agit souvent pour elle-même, elle est téméraire, têtue, rebelle et rêve d'aventure. Elle s'est fabriqué une carapace afin de cacher ses faiblesses pour ne montrer que sa force. Elle se veut forte et n'en est que plus attachante. C'est une héroïne badass qui envoie du rêve.

« Je n'ai jamais su quoi faire de toi, depuis le jour de notre rencontre. Cette réalité me terrifie. Tu me terrifies. Mais c'est l'idée que tu puisses repartir et disparaître de ma vie qui me terrifie plus que tout. » - Kell

Un autre point que j'apprécie tout particulièrement concernant les personnages, c'est le lien fraternel qui unit Rhy et Kell. Même si Rhy est le frère adoptif de Kell, ce lien est si fort, si complice. Et à l'instar de Kell et Lila, ils ont des personnalités qui se complètent. Contrairement à Kell qui est plutôt discret, Rhy est extraverti et semble avoir une préférence pour s'attirer les ennuis. Au premier abord, il peut paraître extravagant et prétentieux. Mais au cours du deuxième tome et de Shades of Light, je l'ai redécouvert et il m'a profondément touchée. En tant que futur roi du Londres Rouge, il veut le meilleur pour son peuple et son royaume, et il n'hésite pas à se mettre en danger pour les sauver. Kell et Rhy ne pourraient concevoir l'idée de vivre l'un sans l'autre. Ils seraient même prêts à mourir pour sauver l'autre. Cette relation fraternelle m'a émue.

« L'amour et la perte sont comme un bateau et la mer. Ils s'élèvent ensemble. Plus nous aimons, plus nous avons à perdre. Le seul moyen d'éviter la perte est d'éviter l'amour. Mais le monde serait alors bien triste. » - Maître Tieren

En ce qui concerne les personnages d'Alucard Emery et Holland, je les apprécie tout autant que Kell Lila et Rhy. Alucard est vraiment très sympathique, mystérieux, touchant et apporte une touche d'humour à l'histoire. J'ai d'ailleurs adoré les passages où il se chamaillait avec Kell. Dès qu'ils se croisent, ils ne peuvent s'empêcher de se provoquer et de s'envoyer des piques. Malgré cela, ils éprouvent un certain respect l'un envers l'autre. Concernant Holland, ce personnage a plusieurs facettes. Si j'ai eu quelques difficultés à l'apprécier dans les deux premiers tomes, j'ai découvert un tout autre Holland dans Shades of Light. Ce personnage devient plus important dans le troisième tome car il a un grand rôle à jouer. De plus, des fragments de son passé nous sont révélés, ce qui permet de mieux le comprendre lui et les actions qu'il a pu avoir par le passé. Holland m'a troublée et touchée par son attitude honorable. J'ai même éprouvé de la peine pour lui.

En plus de la forte relation fraternelle, type de relation que l'on retrouve très peu dans la littérature du moins, telle que celle-ci, V.E. Schwab a écrit une relation amoureuse entre deux personnages masculins, dont l'un est bisexuel. Et je dois dire que c'est agréable de lire une histoire où il n'y a pas que des relations amoureuses entre un homme et une femme, relation qui est omniprésente dans la littérature. Cette relation m / m est compliquée, tumultueuse, belle et triste à la fois.

Ce troisième tome, je l'ai savouré au départ, en lisant quelques chapitres par jour afin de faire durer le plaisir un maximum, puis je l'ai dévoré. Une fois arrivée aux trois quarts du livre, je ne parvenais plus à le lâcher tellement l'histoire était captivante. J'ai été happée par l'action, l'adrénaline et le stress des personnages. Ce qui fait que j'ai terminé de lire Shades of Light à 3 heures du matin. Et avec le trop plein d'émotions que la fin de cette saga a provoqué (comprenez que j'étais en larmes), j'ai eu un peu de mal à m'endormir. Heureusement que j'étais en vacances à ce moment-là, sinon je n'aurais pas survécu à une journée de travail... ^^'

En fermant le livre, j'avais du mal à croire que c'était terminé. J'en voulais plus. C'était comme un besoin. Il m'était difficile de quitter cet univers. De quitter ces personnages qui m'ont profondément marquée. Difficile de les quitter sans verser une larme. Ou même plusieurs. D'ailleurs, rien que d'en parler, j'ai de nouveau les larmes aux yeux. Et pour ne rien vous cacher, une partie de mon esprit est toujours au cœur du Londres Rouge, en compagnie de ces personnages si géniaux. Cet univers et ces personnages m'ont tellement touchée.

« Les Arnésiens avaient le choix entre une dizaine de façons de dire "bonjour", mais ne disposaient d'aucun mot pour "au revoir". Quand ils se quittaient, ils disaient parfois vas ir - en paix, ou plus souvent anoshe - à bientôt. Anoshe convenait pour des inconnus dans la rue, les amants entre deux rendez-vous, les parents et leurs enfants, les amis et la famille. Souvent accompagnée d'un signe de tête prudent face à la certitude du jour présent et au mystère du lendemain, la formule atténuait l'impact de la séparation et apaisait les tensions. Quand un ami partait avec peu de chances de revenir, les Arnésiens disaient anoshe. Quand un être cher mourait, ils soufflaient anoshe. Quand des cadavres étaient incinérés, leurs corps rendus à la terre et leurs âmes aux flots, les endeuillés disaient anoshe. Anoshe apportait du réconfort, de l'espoir, la force de lâcher prise. »
Mais heureusement pour moi, l'univers de cette saga se voit élargi grâce à des comics, qui seraient une sorte de prequel à la saga, et où l'on suivrait Maxim Maresh, le père de Rhy et Kell, avant qu'il ne devienne roi du Londres Rouge. Si je ne me trompe pas, il va y avoir quatre comics, dont certains auront plusieurs couvertures. Et voici l'une des quatre couvertures pour le premier comic (ma préférée).

C'est de toute beauté, hein ?

J'ai hâte de les avoir (impossible de ne pas les prendre !) et d'en apprendre un peu plus sur Maxim Maresh, le Prince d'Acier, qui reste un personnage très mystérieux. En plus des comics, V.E. Schwab écrit une nouvelle saga qui se déroule dans le même univers que Shades of Magic ! Elle s'intitule The Threads of Power et nous suivrons de nouveaux personnages. Et il se pourrait que l'on croise de nouveau les personnages de la saga originelle. Et ça, ça me met en joie, vous n'avez même pas idée !

Tout au long de ma lecture, je ne pouvais m'empêcher de faire des recherches via des hashtags sur Instagram ou Twitter pour regarder des photos ou des fan-arts sur cette saga. Même que je le faisais chaque jour, tant je ne pouvais me sortir l'univers de la tête (et je le fais encore) (non je ne suis pas folle. Je suis tout à fait saine d'esprit). J'ai pu découvrir de merveilleuses choses, comme ici, ou encore . Malheureusement, je ne peux pas tout vous montrer car certains fan-arts sont spoilant... Mais gniiiiiiii j'adore ! 😍

Peu de temps après avoir lu le premier tome de Shades of Magic, j'ai découvert que certaines personnes s'amusaient à réaliser des customs de Funko Pop, en s'inspirant de personnages de la littérature, dont Kell Maresh (ma préférée est à voir ici). J'ai eu un gros coup de cœur ! Et il y a quelques semaines, au moment où je m'apprêtais à terminer ma lecture de Shades of Light, j'ai vu qu'une personne a réalisé cinq customs des personnages principaux de la saga, à savoir : Kell, Lila, Holland, Rhy et Alucard. Et comment dire... 

Source : @KaylePossible sur Twitter
Non mais vous avez vu ces customs de Funko Pop ? Elles sont tellement belles ! Je rêve de les avoir ! 😭😍 Mais dommage que Funko Pop ne s'inspire que des films et séries pour créer des figurines... Du coup, je me demande si je ne vais pas tenter de faire une custom de Kell, avec la Funko Pop de Newt Scamander (je devais devoir en acheter une autre car il est hors de question d'utiliser la mienne xD). Je vais devoir m'armer de courage et de patience. Beaucoup de patience. 😅

Bref, je pense que vous l'aurez compris, la saga Shades of Magic m'a complètement conquise et fait partie des meilleures sagas que j'ai pu lire. Elle est devenue très chère à mon cœur et elle est à la hauteur de Harry Potter (oui, oui, rien que ça). Et je peux déjà vous dire que je relirai les trois tomes, c'est sûr ! Bravo aux personnes courageuses qui ont réussi à lire cette chronique dans son entièreté (je ne vous ai pas facilité la tâche avec tous ces paragraphes xD) et j'espère avoir réussi à vous convaincre de lire Shades of Magic, car cette saga mérite d'être lue ! J'espère aussi que vous aimerez l'univers autant que moi. Sur ce, je vous quitte et je vous retrouve bientôt pour un nouvel article.

Anoshe.


Pour découvrir ma chronique sur le deuxième tome : Shades of Shadows, cliquez sur la couverture.

Book Haul #33 - Octobre

7.11.18


Hello tout le monde ! :D

Après mon bilan livresque du mois d'Octobre jeudi dernier, voici maintenant le book haul qui est, comme ses prédécesseurs, raisonnable. Cette nouvelle habitude s'installe bien, j'ai l'impression. ^^

Le premier livre a avoir rejoint ma PAL durant le mois d'Octobre est Le carnaval aux corbeaux, de Anthelme Hauchecorne. Je l'ai ajouté à ma sélection pour le Pumpkin Autumn Challenge, et pour être plus précise, à la catégorie Trick or Treat du menu Automne douceur de vivre.


Cha', du blog Dans la bulle de Cha', avait organisé des concours express sur son compte Instagram pour tenter de remporter quelques-uns de ses livres. J'ai participé pour le livre Eleanor & Park, de Rainbow Rowell et je l'ai gagné ! Avec quelques petites surprises en plus (dont un magnifique poster de Shades of Shadows, deuxième tome de la saga de Shades of Magic, avec la signature de V.E. Schwab 😭😍). Encore merci Cha' ! 😄


Il y a quelques années, j'ai craqué pour les livres Peter Pan et The Beauty and the Beast, illustrés par Mina Lima, les designers des visuels des films Harry Potter et Les animaux fantastiques. Le travail graphique est si beau que je n'ai pas su résister à un autre livre de la collection : The Little Mermaid and other fairy tales, de Hans Christian Andersen. Il ne me manque plus que The Jungle Book et ma collection sera complète. ^^


Il y a un peu plus de deux semaines, j'ai passé un week-end à Paris pour retrouver des amies. Et l'une d'entre elles en a profité pour m'offrir un cadeau d'anniversaire en retard, dont la BD Jeff Panacloc et Jean-Marc - Les voyageurs du temps, de Jeff Panacloc, N. Flantier, Mista Blatte et Koa. Et en plus, la BD est dédicacée. Merci Meggan ! :D


Belle journée et bonne fin de semaine. :)

Bilan du mois #27 | Octobre

1.11.18



Bonjour tout le monde ! :)

Je vous retrouve aujourd'hui avec mon bilan du mois d'Octobre, durant lequel j'ai moins eu le temps de lire. La quantité n'était peut-être pas au rendez-vous, mais la qualité oui ! Avec un très gros coup de cœur et une chouette lecture parfaite pour la fin du mois. Et ce, toujours dans le cadre du Pumpkin autumn challenge.

Ma première lecture était Shades of Magic - tome 3 : Shades of Light, de V.E. Schwab. Ce dernier tome fut magnifique, grandiose ! L'autrice a créé un univers si riche où la magie a une forte importance. Les personnages sont fantastiques et les relations qui les relient sont si fortes et intenses. J'ai eu un coup de cœur pour chacun d'entre eux. Et je ne vous cache pas que c'était difficile de refermer ce livre, tant je ne voulais pas quitter l'univers. J'ai hâte de vous en reparler à travers une chronique et j'espère vous convaincre car cette saga est un coup de cœur à la hauteur de Harry Potter. Oui oui, rien que ça !


Ma seconde lecture fut L'Épouvanteur - tome 2 : La malédiction de l'Épouvanteur, de Joseph Delaney. J'ai bien aimé cette histoire, où l'ambiance est légèrement plus sombre que dans le premier tome. L'intrigue est bien menée, le suspens est présent et cela nous tient en haleine. Rien de mieux pour Halloween !


Ma nouvelle lecture est L'étrange vie de Nobody Owens, de Neil Gaiman. C'est la première fois que je lis un roman de cet auteur. Je n'en suis qu'au début pour l'instant, mais je trouve que l'histoire est originale et décalée.


Durant le mois d'Octobre, j'ai publié le premier article d'une toute nouvelle catégorie où je vous parle de mes collections. Et je commence par les pin's. Quatre nouvelles chroniques ont également fait leur apparition :


Je vous retrouve mercredi prochain pour le book haul du mois d'Octobre.
Belle fin de semaine :)